Google Shopping, Amazon, Ebay, Aliexpress, Shopzilla et des dizaines d’autres marketplaces sont aujourd’hui des canaux essentiels pour les ventes en ligne des commerces de détail. La nécessité de montrer des informations véridiques, à jour et attrayantes sur ces plateformes implique que les détaillants doivent se concentrer sur une tactique de marketing digital qui exige une sophistication toujours plus importante: la gestion des flux ou le Feed Management.

La gestion des flux ou comment envoyer un catalogue sur un site Web tiers

Dans le secteur e-commerce, un flux se définit comme la liste des produits en vente d’une boutique en ligne, et est créé comme un moyen de communication entre les fabricants, les détaillants et les plateformes externes au site Web qu’il utilise pour commercialiser ses articles. Ce flux comprend des informations exhaustives sur chacun des produits, de leurs caractéristiques physiques à leur prix, en passant par des photographies ou les dates de validité de l’offre en cours.

Pour qu’un flux soit vraiment utile et serve, au final, à augmenter les ventes, il est important de le concevoir non pas comme un fichier statique, mais comme un élément dynamique qui doit être constamment mis à jour enfonction du stock disponible, des exigences d’optimisation établies par chaque marketplace, des objectifs commerciaux saisonniers de chaque e-commerce et de l’évolution des campagnes publicitaires en cours à tout moment.

Quels avantages apporte la gestion des flux à un e-commerce ?

La gestion des flux garantit le maintien et l’amélioration de la qualité des flux de produits d’un e-commerce pour chacun des canaux avec lesquels il travaille, y compris Google Shopping.

La gestion des flux devrait être la base de toute stratégie PPC sur Google Shopping, car la qualité du flux est directement liée aux résultats de celle-ci.

Eduardo Agudo, Associate Partner chez Labelium

Grâce à la gestion des flux, il est possible d’obtenir plus de clics ainsi que des taux de conversion élevés qui entraîneront une augmentation des ventes.

Página de acceso al Google Merchant Center de Google

Règles de base pour la gestion des flux

Google Shopping, par exemple, a ses propres directives concernant les attributs des produits qui doivent être inclus dans les flux et dans quel format. Par conséquent, pour obtenir les meilleurs résultats, il convient d’appliquer des pratiques de gestion des flux telles que les suivantes:

1. Optimisation de la structure

La première étape consiste à convertir le flux de produits directement extrait du e-commerce en une source d’informations adaptée à chaque canal. Cela consiste à optimiser la structure du flux, en créant une correspondance entre chacun de ses champs et les champs que chaque plateforme définit comme obligatoires . De même, il est positif d’ajouter de nouveaux attributs qui, bien qu’ils n’apparaissent pas dans le flux d’origine, fournissent des informations supplémentaires aux canaux.

2. Optimisation du contenu

Il s’agit de soigner les informations de chacun des produits , en tenant compte de détails tels que:

  • Titre : coïncident, dans la mesure du possible, avec celui de la page de destination. Il doit être précis et objectif et, sur Google Shopping, il ne doit pas dépasser 150 caractères. L’utilisation de majuscules pour faire ressortir la lettre initiale de chaque mot et les textes promotionnels de type « livraison gratuite » ou « offre limitée » visant à attirer l’attention sont à bannir.
  • Description : objective et directe, sans liens vers la boutique en ligne. Il est conseillé d’utiliser les sauts de ligne et des listes pour lui donner un format. Comme dans le cas du titre, les techniques qui cherchent à attirer l’attention doivent être évitées.
  • Image : ajoutez l’URL d’une image principale (et d’autres complémentaires) dans laquelle l’article est clairement visible, dans un format compatible et qui respecte les directives de la marketplace relatives aux dimensions et à la taille du fichier.

3.  Hiérarchisation des produits

Le fait qu’un e-commerce décide de s’appuyer sur des canaux tels que Google Shopping ou Amazon pour vendre ne veut pas dire qu’il doit toujours commercialiser absolument tous ses produits à travers ceux-ci ou qu’il doit leur donner continuellement la même importance. Il convient de développer une stratégie de priorisation des produits basée sur des conditions telles que:

  • Saisonnalité.
  • Rentabilité (selon les données de ventes et CPA).
  • ROI des différentes plateformes.

De cette façon, et en fonction des objectifs de chaque période, une plus grande visibilité sera donnée aux offres en cours, différents produits seront promus sur chaque canal ou certains éléments seront supprimés du flux.

Un hombre consulta los productos de un e-commerce en su teléfono móvil

Feed Price, le CSS de Labelium pour les campagnes Google Shopping

Pour obtenir de bons résultats sur Google Shopping, il est souhaitable, en plus d’effectuer une bonne gestion des flux, de miser sur un Comparison Shopping Service (CSS), ou service de comparateur de prix (SCP), autorisé par Google  afin de gérer les annonces au sein de ce canal. L’utilisation d’un CSS offre un avantage fondamental aux détaillants et permet d’atteindre des coûts par clic jusqu’à 20 % inférieurs à ceux qui seraient atteints en faisant de la publicité directement sur Google Shopping sans CSS.

Dans ce domaine, Labelium a récemment lancé Feed Price, un CSS pionnier en Europe.

Feed Price met toutes les possibilités de l’intelligence artificielle et du machine learning au service des campagnes pour Google Shopping.

Eduardo Agudo, Associate Partner chez Labelium

Avec Feed Price, les e-commerces les plus complexes trouveront la solution parfaite pour leur stratégie de paid search sur Google Shopping: un CSS qui fournit des CPC extrêmement compétitifs en combinaison avec l’expertise dans les actions PPC et dans la gestion des flux que réunit Labelium. Une formule réussie qui a déjà convaincu les grands géants de la distribution en France.

Contactez-nous

Newsletter signup

Please wait...

Thank you for sign up!