L’insolence sans complexe avec laquelle TikTok grignote le secteur audiovisuel en ligne a tiré les sonnettes d’alarmes chez YouTube. La grande référence de la vidéo sur Internet ne veut pas rester en marge de la tendance des vidéos snackable et a annoncé qu’elle travaille déjà sur le lancement de YouTube Shorts, une fonction qui permettra aux utilisateurs de créer et de partager leurs propres mini-productions de quelques secondes seulement combinant images, sons et musique. Tout à fait dans le style de la recette qui triomphe actuellement sur TikTok.

Comment et quand sortira YouTube Shorts ?

Jusqu’à présent, nous connaissons -ou devinons- peu de détails sur le dernier projet de la plateforme mené par Susan Wojcicki. Selon The Information, ce qui différenciera principalement YouTube Shorts de TikTok sera l’accès au vaste catalogue de YouTube Music. En outre, contrairement à YouTube Kids, il est probable que Shorts ne soit pas une application en marge de YouTube, mais plutôt une fonctionnalité intégrée.

YouTube projette de lancer YouTube Shorts fin 2020. Avec la permission, bien sûr, du coronavirus et de ses imprévisibles effets.

COVID-19 : la consommation de vidéos courtes avant et pendant le confinement

Le format des vidéos courtes était déjà une tendance sur le web en 2019 et au début de cette année 2020, mais, avec l’imposition de mesures de distanciation sociale dues à la crise des coronavirus, il a consolidé leur règne, surtout parmi les milléniaux et la génération Z.

Joven se relaja viendo vídeos cortos en el sofá

Sur quoi repose le succès des vidéos courtes sur les médias en ligne ? Tout d’abord, sur le fait qu’elles sont faciles à consommer, de manière isolée ou en chaîne, en profitant des suggestions de contenus connexes ou regroupés sous un même hashtag. Elles invitent à jeter un coup d’oeil entre deux tâches ou à passer les heures mortes sur le canapé en s’enfilant les vidéos les unes après les autres.

Les vidéos courtes condensent leur messages en quelques instants. En général, il s’agit de pièces très créatives qui captent directement l’attention des utilisateurs et qui deviennent virales. En cette époque de confinement, ces vidéos snackable sont une valeur sûre. Elles sont très addictives parce qu’elles sont simples à utiliser, et parce qu’elles nous aident à déconnecter des soucis grâce à leur caractère humoristique et inspirant.


Patricia Lozano, Audio, Video & Connected TV Senior Digital Marketing Consultant chez Labelium Group

Le Global Video Index Q4 2019 de Brightcove indique que les smartphones représentent 55 % de visualisation de vidéos en ligne, devant les dispositifs desktop, tablettes et télévisions. Il n’est pas étonnant, donc, que les formats pensés pour les écrans de petites tailles, parmi lesquels se distinguent tout particulièrement les vidéos de courte durée, triomphent.

L’une des grands combinaisons gagnantes de TikTok, que YouTube Shorts copiera certainement, sont les options proposées aux utilisateurs pour qu’ils puissent créer et télécharger, de manière simple et intuitive, leurs propres vidéos. Cela favorise l’engagement d’une communauté où de plus en plus de personnes se lancent et passent de consommateur à producteur, devenant ainsi des prosommateurs.

TikTok, le rival que tout le monde envie (y compris YouTube, pour le moment)

Tous les rankings présentent TikTok comme la référence indiscutable en vidéo snackable. C’est pourquoi YouTube envisage de lancer YouTube Shorts afin de concurrencer ce nouveau venu qui s’est positionné comme la quatrième application la plus téléchargée et la sixième application avec le plus grand nombre d’utilisateurs mensuels actifs dans le monde en 2019, selon le State of Mobile Report 2020 d’App Annie. Ce rapport souligne qu’à l’échelle mondiale, les utilisateurs ont regardé 68 milliards d’heures de vidéos sur TikTok tout au long de l’an passé, une durée qui augmente de 210 % par rapport à 2018.

Le confinement convient très bien à TikTok

Plus récemment, durant les semaines pendant lesquelles le confinement s’est généralisé, TikTok s’est consolidé dans le top 5 des rankings journaliers des applications les plus téléchargées aux États-Unis, en Espagne, en Italie ou encore au Royaume Uni élaborés par l’application Annie elle-même.

Au mois de mars, TikTok est devenue la troisième application (apps de jeux exclues) en volume de chiffre d’affaires dans le monde, juste derrière Tinder et YouTube, selon les estimations de SensorTower :

Ranking de apps por volumen de ingresos a nivel mundial elaborado por SensorTower, marzo de 2020
Ranking d’applications par volume de chiffre d’affaires au niveau mondial élaboré par SensorTower, mars 2020

TikTok est l’une des révélations de l’univers digital de cette quarantaine. Elle aide les citoyens à se distraire et à consulter des informations de service, mais elle sert également de plateforme permettant aux marques et aux organisations de se connecter de façon plus humaine avec leur public. Prenons l’exemple du profil de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), sur lequel l’organisme communique ses nouveautés par le biais de courtes vidéos. Ou encore la programmation #HappyAtHome :LIVE!,une série d’émissions en streaming dans lesquelles des personnes connues partagent leurs connaissances, leurs trucs et des anecdotes exclusives.


Patricia Lozano, Audio, Video & Connected TV Senior Digital Marketing Consultant chez Labelium Group

Il faudra encore quelques mois pour découvrir le véritable design de YouTube Shorts et connaître son impact dans le domaine des vidéos snackable. En attendant, ne perdons pas de vue TikTok car il est probable que cette application nous réserve l’une ou l’autre surprise en 2020.

Contactez-nous

Newsletter signup

Please wait...

Thank you for sign up!